jeudi 20 mai 2010

Pops



Louis Armstrong (surnommé entre autre "Pops"), exceptionnel trompettiste et chanteur, contribua à faire passer le jazz d'une musique régionale de la Nouvelle-Orléans et du Bayou, à une musique populaire et internationale.



La source (encre de chine et aquarelle)

7 commentaires:

Grand a dit…

Balèze! Bien vu le cadrage, ça intensifie la profondeur du regard!
(je préfère toutefois la version non coloré, qui fait moins "affiche", moins "Pop", mais cela ne regarde que mézigue)

Poussinaute a dit…

Très fort !
J'aurais tendance à préférer le N&B comme Denis, mais c'est une affaire personnelle, tu sais ... les goûts et les couleurs !!!!
En tout cas, bravo Guillaume, et merci d'avance pour les futurs posts sur mon blog !

Guillaume Néel a dit…

Grand : Le cadrage très serré a vraiment été déterminant dans le choix de cette caricature.
Je voulais caricaturer un regard, puisque comme tu le sais, on dit souvent qu'une caricature est réussi si le regard est bien retranscrit (même si ça ne fait pas tout).

Comme tu l'avais compris, la version couleur, très pop, vient en lien avec le titre et le surnom du trompettiste, et tézigue à le droit de préférer le naturel sans que tu en sois puni.


Poussinaute : Même punition que pour Denis, tu as bien raison de préférer le naturel. Cela n'entraine pas chez moi les coups et la douleur.
La version Pop étant surtout pour illustrer le titre et le surnom de ce talentueux trompettiste.

BODARD a dit…

Quel regard ! Chapeau !

Guillaume Néel a dit…

Merci Christophe.
J'ai essayé tant bien que mal à rendre toute la profondeur et la complexité que possède le personnage.

Thierry a dit…

Il y a, dans la spontanéité de ton coup de pinceau, toutes les vibrations qui font qu'on adhère à cette musique. Ce dessin est superbe. C'est ample, généreux et profondément humain.

Guillaume Néel a dit…

De toute la série, c'est le visuel qui m'a demandé le plus de travail, de retouches et de fignolages.
Tes qualificatifs correspondent vraiment à la perception que j'ai de ce personnage. Merci Thierry.

Rechercher dans ce blog