jeudi 6 mai 2010

Pas un zeste j'suis pressé



Jusqu'à ce que je lise le titre sur des sources fiables,
je n'avais guerre compris la controverse de ce titre,
en dehors de la façon de chanter et la mise en scène
gravitant autour de la chanson.
Ce que l'on peut être naïf quelques fois !
(Merci à Carambar pour la blague du titre)

Ci-dessous la source du photomontage.



(Encre de chine aux pinceaux)

5 commentaires:

BODARD a dit…

Il est vrai qu'à part le titre, tout est bon ;O)

Poussinaute a dit…

"Exquise esquisse, délicieuse enfant..
."

C'est vraiment ce que j'aime, noir et blanc rehaussé ensuite d'un zeste de couleur, sans aucun geste déplacé !
Super, Guillaume.

Guillaume Néel a dit…

Bodard :Tout est bon dans l'citron de la... heu ça doit pas être exactement ça. Mince et j'ai plus de carambar pour trouver une chute à ce message. C'est la panne.
Faut je passe au garage Citron N. Il me remettrons la pulpe en place.

Poussinaute :Merci bien Poussinaute. Il est vrai que c'est un terrain glissant que celui-ci où par goût de la provocation Gainsbourg avait osé s'immiscer.
J'ai amené cet note acidulé dans le photomontage pour trancher avec les 5 peintures en noir et blanc que je venais de faire.

Thierry a dit…

Des différentes versions que tu livres de Gainsbourg, toutes remarquables, j'ai une préférence pour celle-ci (indépendamment de toute la controverse et au scandale que la chanson a provoqué en son temps). C'est sans doute lié à la façon dont tu as élaboré la tête de Gainsbourg, les proportions, l'attitude moins arrogante du personnage ; mais cela a aussi à voir avec le traitement de l'illustration, le parti que tu as su tirer de ce noir et blanc, la matière même de l'encre qui convient parfaitement à la représentation du bonhomme.
C'est fort.

Guillaume Néel a dit…

Merci Thierry,
Je comprends ton choix, se portant sur la seul source, où l'on observe pas un Gainsbourg Provoc, mais un père affectueux et protecteur envers sa fille (malgré l'ambiguïté de la chanson).
Je pense qu'il s'est véritablement livré ici, alors que sur quasiment toutes les images que l'on peut voir de lui, il jouer un rôle (provoc, hautain, blasé...) ou était tout en retenu.
Je n'y avais pas pensé en le réalisant mais peut-être que le contraste dur obtenu reflète quelque part le côté entier de se personnage qui devait se cacher derrière un écran de fumée de cigarette pour brouiller les pistes.

Rechercher dans ce blog