mercredi 14 avril 2010

Michael Lonsdale



Acteur de théâtre, de cinéma, de dramatiques radiodiffusées, réalisateur, peintre et depuis romancier ou nouvelliste.
Acteur charismatique il possède une filmographie impressionnante et éclectique, dont "Munich", "le mystère de la chambre jaune", "le nom de la rose", "les chariots de feu", "la marié était en noir" ou encore "Moonraker" (dans le rôle du méchant)...
Présent au festival Printemps du livre de Montaigu, j'en ai profité pour le croquer au bic et à l'aquarelle (le rajeunissant quelque peu afin qu'il soit plus proche de mon souvenir).
Un homme semble-t-il posé et qui a su garder sa simplicité selon toutes apparences.

5 commentaires:

Poussinaute a dit…

Un monstre du cinéma et des planches dont on dira (à sa mort comme d'hab) toute la place qu'il laissera vide.
Tu as très bien rendu la profondeur et la réflexion du regard, avec l'air ombrageux qu'il a souvent dans ses rôles.
J'apprécie l'emploi de l'aquarelle ici pour lui ajouter une douceur et une plus grande légèreté.
Félicitations, Guillaume !

PS 1 : Que font ces monstres sacrés de la caricature à côté de ce monstre du cinéma : as-tu délibérément disproportionné leurs avatars ou es-tu en train de "travailler" ta présentation ?????

PS 2 : J'ai remarqué mon avatar et ton commentaire que tu as mis en évidence. J'en suis très touchée et sois-en publiquement remercié !

Guillaume Néel a dit…

Tu avais très bien senti le coup.
J'étais tout à fait en train de finir les derniers travaux de mise en forme du blog.
Ce que tu as aperçu n'était autre que des tests de codes.

Quant à Michael Lonsdale je partage entièrement ton avis et te remercie pour ton commentaire et tes encouragements.

Poussinaute a dit…

Coucou, je suis revenue et que vois-je ? C'est magnifique ce que tu as fait pour leur présentation ! Tu leur rends un bel hommage et tes extraits sont judicieusement sélectionnés.
Quant à moi, je suis gâtée et je vois que tu m'as nourrie régulièrement comme un tamagotchi, car j'ai bien mangé depuis la transformation de ta page d'accueil et j'aime beaucoup le fondu de couleurs derrière. Merci, Merci, t'es vraiment mon pote aussi !

Thierry a dit…

Le regard de Lonsdale, sous la broussaille de ses sourcils est impressionnant : lointain et pensif, on dirait celui d'un sage en pleine méditation, avec une pointe de distance ironique envers ses contemporains. C'est un beau travail, et un bel hommage.

Guillaume Néel a dit…

Pour avoir croisé son regard, je peux te confirmer qu'il est emprunt d'un détachement sur le monde (peut être est-ce du au poids des âges) et enfoui sous ses songes.
Massif et charismatique, sa nonchalance lui confère une espèce d'assurance à la "Maître Jedi".
Après l'avoir aperçu, je ne pouvais ne pas le travailler.

Rechercher dans ce blog