lundi 15 novembre 2010

Marcel Zanini


(encre de chine + crayon gras noir)

Il est né pour le grand public avec sa chanson "Tu veux ou tu veux pas". Son chapeau le fait reconnaître du grand public. Son saxo et sa clarinette le font reconnaître des jazzmen. Quelques jours après la sortie de son disque "Tu veux ou tu veux pas", la France entière faisait la connaissance de Marcel Zanini. Le 45 tours s'arrachait, un raz de marée; plus d'un million d'exemplaires. Il est rarissime pour un musicien de jazz français d'atteindre une si grande popularité.

4 commentaires:

Thierry a dit…

Voilà encore un visage resté gravé dans mes souvenirs d'enfance. En regardant le film La vie et rien d'autre de Bertrand Tavernier, l'autre soir, je me suis rendu compte que Zanini y fait une apparition musicale en compagnie de l'accordéoniste Marc Perrone. La caricature que tu as faite de lui est remarquable.

Guillaume Néel a dit…

Je t'avoue que j'en ai qu'un vague souvenir de cette artiste (jazzman hors-pair de ce que l'on m'en a dit).
Il me fait un peu penser à Groucho, avec un visage plus carré. Il offre beaucoup de possibilité aux caricaturistes.

AMBre a dit…

Ca y est, Guillaume, j'ai trouvé ! Je vais créer un libellé : Petites bêtises à déguster. Je commencerai par cette caricature de Zanini.
Il faudra que tu me fasses, quand tu en auras le temps, Sabine PATUREL pour les Bêtises, ya ya ya !
Tu veux ou tu veux pas ??
Tu vois, j'y ai mis du temps, mais j'y ai longuement réfléchi pour incorporer ces clins d'oeil dans mon blog.
J'attends ta réponse, bisous.

Guillaume Néel a dit…

Yes !
Ça marche pour moi.
En plus de Sabine, je te referais Topaloff dans sa version seventies.
La bise.

Rechercher dans ce blog