mercredi 10 novembre 2010

La Sans-Culotte n'a pas le bourdon dans son dernier numéro



Raoûl Mestre (1er représentant du Modem en Vendée et conseiller municipal de la Roche-sur-Yon) fait partie de ces propriétaires qui pensent que c'est normal que ses locataires n'aient pas le raccordement à l'eau de ville, qu'ils boivent l'eau du puits (eau non-potable), n'aient pas de système de traitement et d'évacuation des eaux usé autres que le vieux puisard de la grange d'à côté, aient une toiture perméable avec un premier étage réservé au stockage des eaux de pluies, aient une cheminée condamnée servant de nid à des frelons (asiatiques) qu'ils suffit de chasser d'un coup de pschitt. Une histoire pleine de piquant.

Enfin, il n'y a pas que ça dans le dernier "Sans-Culotte 85" présent dans tous vos kiosques vendéens.

3 commentaires:

BODARD a dit…

Y va avoir un réveil pénible, Raoul... T'as voulu être diplomate à cause de nous tous, éviter qu'le sang coule... Mais maintenant c'est fini... tu vas le travailler en férocité... en plus tu lui as fait un beau dard, je trouve.

AMBre a dit…

Que ses locataires lui payent alors chaque mois leur loyer en équivalent de sacs de mogettes, de sel marin, de salicorne... il comprendra peut-être qu'on n'est plus au temps féodal !

Guillaume Néel a dit…

Bodard> Le Beau Dard ne pouvait effectivement pas t'échapper mon ami.
Ici, le Sang coule hot mais ce n'est pas tant par ma faute et mes origines Vikings même si la Vendée fut un des lieux privilégiés de petites ballades de mes ancêtres.

AMBre> Je pense que ses locataires seraient même en droit de ne pas payer le loyer du tout, même si parfois en Vendée on a l'impression de ne pas s'être éloigné beaucoup de cette époque sombre du Moyen-Âge.

Rechercher dans ce blog