jeudi 4 mars 2010

À insérer dans la fente de votre choix



Des deux devises, là seule qu'il respecte c'est l'euro. L'autre il verra plus tard, peut-être quand il rentrera en campagnes électorales. En tout cas il ne la conseille pas vraiment à ceux de son camp.
Nul besoin de préciser que la pièce est factice.
Voici ma source (feutre point fine et pinceau).


4 commentaires:

Thierry a dit…

Beau travail d'infographie, cher Guillaume, à partir d'un profil immédiatement identifiable. Et puis j'aime beaucoup ce trait d'humour tout aussi corrosif dans la première phrase de ton texte.

Guillaume Néel a dit…

Le sarcasme est peut-être dans la continuité de la caricature. Déformé, bien que souvent proche de la réalité.
Là encore,on aurait pu dire que les seules valeurs qu'ils défendent sont celles de ses actions côté en Bourse, plutôt que les grandes valeurs de la France.

BODARD a dit…

Encore une "mise en image" d'une idée qui fait mouche. Tu aurais même aller jusqu'à changer la devise !...

Guillaume Néel a dit…

Je te laisse faire ton petit marché parmi cette liste non-exhaustive : autoritarisme, immoralité, jalousie, luxure, égoïsme, égocentrisme, narcissisme, mensonge, acharnement, totalitarisme, mégalomanie...
La maison ne fait pas crédit mais rend la monnaie.

Rechercher dans ce blog