jeudi 4 mars 2010

débit de Besson non-autorisé


4 commentaires:

BODARD a dit…

Waouh, c'est exactement son expression, tu l'as super bien chopé !

Guillaume Néel a dit…

L'expression est là, mais ça fait un moment que je le griffonne pour bien le tenir sans faire dans le déjà vu. Y'a eu du raté.
Et j'ai mangé beaucoup de photo, avant de le trouver. Je m'en suis approché en faisant un mixe de plusieurs. J'en ai les yeux qui piquent.
La prochaine étape sera de le traiter graphiquement avec autre chose qu'une mise en couleur rapide sous toshop.

Thierry a dit…

Tout comme Christophe, je trouve cette caricature particulièrement réussie.
Par ailleurs, il ne faut pas s'inquiéter du temps passé sur un visage : c'est effectivement un travail de patience. il n'y a que le résultat qui compte.

Guillaume Néel a dit…

Tu as raison patience et longueur de temps font mieux que force ni que rage. La frustration reste pour autant quelques fois moins facile à gérer. Surtout quand on tourne autour du pot sans jamais faire mouche parfaitement. C'est d'autant plus vrai quand la cible possède un visage bien identifiable, mais qu'un quart d'un demi bout de trait change profondément (ou suffisamment) le rendu final de la visualisation précise qu'on s'en fait.

Rechercher dans ce blog