lundi 7 juin 2010

Miles Davis



L'image qui m'a le plus marqué de Miles Davis.
Tout son corps est en tension.

(source : Peinture encre de chine et retouche numérique)

3 commentaires:

Thierry a dit…

L'encre de Chine, les contrastes d'ombre et de lumière conviennent décidément très bien à cette musique urbaine. Ton dessin est souple, à l'image de cette extraordinaire silhouette. Beau travail, Guillaume.

BODARD a dit…

Magnifique ! Il y a une vraie adéquation entre ta technique et le modèle, comme pour Gainsbourg, du reste.

Guillaume Néel a dit…

Thierry : C'est peut-être pour cela que ça ce joue dans des bars ou des boîtes sombres. C'est du moins la représentation que j'en ai depuis les années 90.
J'ai assez souffert pour réaliser cette peinture, car la photo source ne me montrait pas suffisamment de détails. J'ai réussi à le cacher un peu dans le visage, mais pas dans la trompette. Merci Thierry.

Bodard : Un peu plus jeune que d'autres ;) j'ai découvert et réalisé l'impact de cette musique (tout comme de Gainsbourg)vers la fin des années 80, début 90. Cela correspond aussi à l'époque où j'ai découvert les tags souvent réalisé au pochoir et dont le rendu est proche ici. C'est peut-être la raison pour laquelle j'associe les deux. Merci à toi Christophe.

Rechercher dans ce blog