lundi 7 juin 2010

Billie Hollyday





(source peinture à l'encre de chine)

Billie Holiday (née Eleanora Fagan) est considérée comme l'une des plus grandes chanteuses que le jazz ait connues.
L'interprête de Strange Fruit, chanson qui dénonce le lynchage des noirs dans le sud des États Unis, fut un des fer de lance des jazzmen qui dénoncèrent la ségrégation.
Habituée des drogues, elle usa son corps plus vite que prévu.

7 commentaires:

Grand a dit…

Même si elle usa son corps plus vite que prévu, toi tu as su conserver et mettre en avant toute sa force d'âme, un bien bath hommage Guillaume, bravo!

Guillaume Néel a dit…

Woouuh j'ai eu un "bath", j'ai eu un "bath"!! Je le considère comme une récompense ou un bon point.
Un "bath" de Grand, c'est comme une "compression" de César ;)
Merci à toi mon illustre pair.

Thierry a dit…

Ces deux peintures me scotchent devant l'écran : elles sont d'une grâce et d'une sensualité remarquables. L'hommage est immensément beau, et mon chapeau est bas.

BODARD a dit…

Un doublé extraordinaire. Merci, merci. Bravo, bravo.

Guillaume Néel a dit…

Thierry : Une femme qui conjuguait fragilité et fébrilité avec charisme et puissance. Merci à toi.

Bodard : Tout le plaisir était pour moi. Tout le plaisir était pour moi.

Jean-Marc Borot a dit…

OUlah, j'avazis pôh vu
(bon, je sais, j'viens pas souvent)
Tu as bien mérité le "bath", le "scotchage" de Thierry, et le "merci-bravo" de Christophe.

C'est super bon.
Et ça fait plaisir de voir des trucs super-bons.

Guillaume Néel a dit…

L'important n'est pas que tu viennes souvent, mais déjà que tu y reviennes et que tu y trouves un peu de plaisir.

Des coms de félicitations de Denis, de Thierry, de Christophe, et de Jean-Marc sur le même post, j'vais l'imprimer de suite et la mettre dans un sous-verre au dessus de la cheminée, juste au dessus des coupes de mes courses de brouettes à Cerisy-les-moineaux ;)

Plus sérieusement, ça fait plaisir et ça fait partie de ces petits moments qui booste son dessineux.

Rechercher dans ce blog