mardi 1 juin 2010

Honoré Daumier



Excellent et prolifique illustrateur à la technique aboutie, ses caricatures d'hommes politiques et ses satires du comportement des castes sociales contemporaines du XIXe, étaient rudement efficaces et pourraient être encore considéré comme d'actualité.
Travaillant à ses débuts pour la publicité et l'édition, il rencontra Charles Philipon (directeur de la "Caricature" et de "Charivari") pour qui il fit ses premiers dessins dans la revue "La Silhouette". Très rapidement, il entama une carrière de caricaturiste politique, en faisant des lithographies pour la revue satirique "La Caricature" où il rencontra le succès.
En 1832 à cause de sa caricature de Louis-Philippe représenté en Gargantua, il est condamné à six mois de prison.
Il continua son activité de caricaturiste politique jusqu'en 1835 date de la loi de sur la censure de la presse (Anastasie) et de la cessation de parution de La Caricature. Il se dirigea alors vers la satire des mœurs bourgeoises où les risques de représailles étaient bien moindre, et la peinture (dont il réalisa quelques toiles sur Don Quichotte ; thème cher à Thierry).

5 commentaires:

BODARD a dit…

Un hommage de plus au Maître, et trés réussi ! On a tous en nous quelque chose de Daumier :
http://bodard-caricatures.blogspot.com/2010/02/bon-anniversaire-monsieur-daumier.html

Guillaume Néel a dit…

Merci Christophe.
Daumier a participé en mon sens à l'élaboration de la caricature moderne de presse, et fut un des premier à être médiatiquement envoyé en prison pour une publication. Liberté d'expression quand tu nous tiens.

Poussinaute a dit…

J'ai beaucoup aimé ses sculptures au Musée d'Orsay.
Bel hommage à votre Grand Père à tous.

Thierry a dit…

Comme l'a écrit Poussinaute, les petites sculptures de Daumier qu'on peut voir à Orsay sont superbes.
Je connais bien la photo dont tu t'es servi, et ne suis pas étonné que le bonhomme ait pu t'inspirer. Cette version rejoint donc avec bonheur celles qui ont déjà été faites de lui. Tu en as fait une caricature très réussie, Guillaume, en restituant parfaitement son regard volontaire.

Guillaume Néel a dit…

Poussinaute : Je n'ai pas eu la chance de voir ses sculptures, mais il semblerait que dans tous les arts qu'il approcha, il excella.

Thierry : Je travaille cet illustre artiste pour la seconde fois, en essayant d'amener dans le rendu, un peu du style qu'il utilisait pour la presse. C'est un modèle pour beaucoup d'entre nous car il fut victime du non-respect de la liberté d'expression pour avoir traduit la pensée collective.

Rechercher dans ce blog