samedi 23 octobre 2010

Nan mais laissez-moi... Nan mais laissez-moi



Faut que j'apprenne cette chanson à mon perroquet.

4 commentaires:

BODARD a dit…

ça c'est d'la colorisation made in Guillaume Néel Studios, superbe ambiance, chapeau !

Guillaume Néel a dit…

Merci Christophe.
J'ai essayé de faire en sorte que la colorisation numérique ne prenne pas le dessus sur la caricature. (c'est ce que je reproche parfois à certaines caricatures numériques qui compensent le manque de ressemblance (parfois flagrant) par une qualité technique incroyable; je ne souhaiterai pas faire la même erreur et je sais que je peux compter sur toi pour me le dire et me permettre de corriger le tir).

Chacune des grimaces de cet artiste (au visage assez élastique) pourrait fournir de nouvelles pistes de caricatures.
Je pensais que toi où Denis l'avait croqué, mais je n'ai rien retrouvé.

Thierry a dit…

Je ne le connais pas assez, mais j'ai entendu parler de la polémique soulevée par la chanson à laquelle tu fais référence.
En un sens, le politiquement correct de notre époque moderne incapable d'exercer le moindre discernement critique me désespère.
Ta caricature, elle, est aussi bonne que le fruit dont il est question (et vive les bananes, parce qu'y a pas d'os dedans !) : c'est tout à fait Katerine, avec son expression décalée, dans une mise en couleurs savoureusement remarquable.

Guillaume Néel a dit…

Je ne l'ai connu qu'en tombant par hasard sur son clip, sur une chaine de la TNT.
Aimant l'absurde et l'anticonformisme, ça m'a beaucoup fait marrer.

Des fantaisistes comme lui ou le groupe québécois "les Trois accords" sont rares, en cette époque.

Rechercher dans ce blog