mercredi 20 octobre 2010

Aujourd'hui, j'ai déjeuné avec Jean Rochefort



Croquis réalisé au 2B, sur le temps de ma "pose repas".
J'ai enlevé les tâches de graisse, cela va de soi.
Badiner, même aux chandelles, n'est pas de mise avec Jean Rochefort.

_________________________________________

Ceux à ne pas manquer Bodard et Grand, entre autres.

9 commentaires:

AMBre a dit…

Pour un croquis rapide sur un coin de table, je te dis bravo !
J'espère que tu as essuyé les miettes dans ta moustache !

BODARD a dit…

Je le rconnais immédiatement rien qu'à la forme du visage.

Guillaume Néel a dit…

AMBre : Je n'ai pas de moustache, tant il me faut 15 jours pour avoir une barbe de 3 jours, mais j'ai essayé de manger proprement.
Merci à toi.

Bodard : La forme est là, mais je pense qu'il manque quelque chose, peut-être dans le regard. Comme il a les yeux bleu clair, j'ai peur d'avoir été trop léger dans le traitement de la rétine. Et puis je ne sais pas, on dirait qu'il a le regard vide et sans profondeur au niveau du renfoncement de l'arcade sourcilière.
Merci à toi pour nos échanges et ton retour.

oil a dit…

On le reconnait immédiatement, c'est déjà la gageure de qualité!! Une belle réussite, bravo! :)

Guillaume Néel a dit…

Merci Oil.
Comme je le dis à Christophe, il semble me manquer quelque chose pour qu'il y ait la personnalité, une âme...

Grand a dit…

...Ouais, si j'puis m'permettre, se "quelque chose manquant" vient bien du regard (mais cet avis reste à voir)

Guillaume Néel a dit…

Merci Denis, je partage ton point de vue, et te remercie pour ton commentaire.
C'est grâce à ceux-ci que je peux améliorer mon travail ou ma perception.

Thierry a dit…

C'est sympa d'inviter Rochefort à sa table et lui tirer le portrait entre la poire et le fromage. On le reconnaît immédiatement et, tant qu'à le voir comme cela, j'entends aussi sa voix et son rire magnifique à travers ton dessin.

Guillaume Néel a dit…

Je re-déjeunerai ou re-dinerai certainement avec lui prochainement, car je ne suis pas satisfait de ce croquis, malgré l'agréable soutien que tu me concèdes.

Rechercher dans ce blog