mercredi 21 juillet 2010

Clint Eastwood 8/?





(encre de chine)

4 commentaires:

Poussinaute a dit…

Je ne le connaissais pas sous cet aspect "James Dean", étonnant !

Guillaume Néel a dit…

Au vue de pas mal de commentaires concernant cette série de caricatures sur le comédien, je me rend compte que toute sa période jeune est plutôt inconnu du grand public, alors que c'est là qu'il a construit méthodiquement sa carrière.
En France tout son début de carrière fut éclipsé, car avec son côté belle gueule, comme tu le dis (et tu n'es pas la seule) à la James Dean, bon nombre de la gente féminine s'en souviendrait. Regard ténébreux et bleu clair, visage lisse et allongé, Brushing impeccable et souple, il fut un temps où il ne devait pas passer inaperçu (même en dehors de la route de Madison).
En même temps, il garda un tel charisme en vieillissant qu'en interprétant de nouveaux rôles il détrôné les précédents.
Travailler cet homme à différents âges reste pour moi un régal, du Dean au grabataire.

Thierry a dit…

L'expression du regard constitue le point focal de ce dessin, autour duquel tout semble graviter. Il y a quelque chose d'hypnotique dans cette version d'Eastwood jeune. La composition et le rythme des masses de noir et blanc sont magnifiques.

Guillaume Néel a dit…

C'est le regard bleu acier et ténébreux à la fois. C'est envoutant. C'est variation de masse noir et clair me faisait beaucoup penser à ta Signoret, quand je le bossais.

Rechercher dans ce blog