mardi 13 juillet 2010

Clint Eastwood 5/?


7 commentaires:

Thierry a dit…

Outre le modèle lui-même, tu parviens à créer une ambiance graphique et lumineuse très intéressante, grâce au contraste produit par la surexpositon. Il y a juste ce qu'il faut de douceur et de sécheresse correspondant bien au personnage.

BODARD a dit…

J'adore, bel effet de lumière ! Quant au choix de pantalon de Clint...

Guillaume Néel a dit…

Thierry :
Tiré de sa période Rawhide, j'ai pu travaillé une fois de plus sur un Clint jeune et lisse. Cette sur-exposition amplifie cette sensation et me permettait de découper le visage en deux zone, une douce, une sombre, comme un Janus moderne monofacial. Et puis cette chemise blanche qui apporte beaucoup de lumière à la compo, quel bonheur à dessiner.
Les aquarellistes ont raison, la lumière vient du papier.

Bodard : Cette approche m'intéressait car elle s'approche de l'épuration, d'où le choix tranchant du pantalon de Clint; choix réalisé par lui-même.
Perso, j'aime bien son choix, car ça montre que les vieux ont été jeune, et que parfois on perd un peu le goût de l'excentricité modéré pour du tenu plus classique, plus smart. À cette époque il portait aussi son pantalon plus bas sur les hanches que maintenant, à croire qu'en vieillissant les bretelles raccourcissent, où que l'on a froid du nombril. J'verrais bien dans les prochaines années.

Poussinaute a dit…

Cet effet est très réussi, Guillaume, bravo ! J'aime beaucoup l'à peu près dans un dessin comme le tien, cela laisse une part d'imagination pour finir soi-même les contours. Et puis cette luminosité décidée apporte beaucoup de douceur à l'ensemble, ce qui montre que personne n'est ni tout noir ni tout blanc (intérieurement je veux dire) et que Clint n'est pas uniquement le dur qu'il a bien voulu incarner dans beaucoup de rôles. Pour tout cela je te salue avec un beau chapeau, celui de Clint évidemment !

Guillaume Néel a dit…

Merci Poussinaute.
J'essaie effectivement d'utiliser la suggestion pour se rapprocher de la ressemblance comme le font en couleur les impressionnistes. La difficulté étant ici de ne traiter cette suggestion qu'en noir et blanc.
Clint n'est effectivement pas qu'un dur et est empreint de beaucoup de sensibilité; en témoigne ses dernier films et surtout son rôle dans Gran Torino.

Grand a dit…

Ouais, excellent choix et maitrise de cette sur-exposition!!
Bravo Guillaume!

Guillaume Néel a dit…

Merci Denis.
Ton post me fait penser que l'on peut être adepte de la sur-exposition tout en vivant caché.
Loin d'être totalement mon cas, c'est le concept qui vient de me trotter dans la tête.

Rechercher dans ce blog