mercredi 13 janvier 2010

Léo Ferré, a toujours été sur de bons rails



Ma première version se voulait être celle-ci. Non satisfait du résultat vers lequel je me dirigeais (manque de finesse dans la ressemblance) et souhaitant traduire plus de force à travers ce créatif, je suis reparti à zéro pour arriver sur celui du dessous
(bic et encre de chine sur papier 100% coton, et incrustation texture papier tissé gris sous Toshop).




On connaît tous, les chansons "Paname" et "Jolie môme" qu'il a écrit pour Piaf (qui l'avait incité quelques années au paravant à quitter son travail de fermier et à se lancer dans la chanson).
On sait moins que dans son enfance, en cachette des curés de son école chrétienne, il lisait les auteurs considérés comme subversifs : Voltaire, Baudelaire, Verlaine, et Rimbaud. On s'étonne alors qu'il fut classé dans les auteurs lyriques, populaires, utopistes et anarchistes.
Poète, musicien, auteur, compositeur et interprète, il bénéficia d'un élan créateur continu et d'une période d'activité longue (46 ans), faisant de lui, à ce jour, le plus prolifique de la scène française. Il réalisa plus d'une quarantaine d'albums originaux (dont 1 par an entre 1960 et 1970).

6 commentaires:

Thierry a dit…

La nouvelle version de Ferré, plus structurée, est effectivement très convaincante. A ce train-là, ces deux dessins font un superbe lot qu'on motive par l'idée que, même très vague, on entendrait presque la voix de Ferré à travers le papier.

Guillaume Néel a dit…

Je trouve aussi la dernière version plus convaincante.
Ton compliment me touche au plus au point. L'idée d'un papier qui chanterait sous la voix de la personne représenté sur l'une des face ouvrirait des perspectives inattendus. Imagine, un mixe Brassens-Tryo.

yal a dit…

J'avais exprimé ici mon respect pour ton travail..je réitère car visiblement le message n'est pas passé!
Merci pour ta très sympathique appréciation;, bonne suite!

Guillaume Néel a dit…

Effectivement, le message n'avait pas du passer.
Je maintiens mon grand plaisir à voyager grâce à tes aquarelles et tes petits dessins d'humour et te remercie pour tes encouragements.

BODARD a dit…

Pas si facile le Léo : tu as raison la 2ème est plus convaincante. Seul détail qui me titille : je vois les cheveux de Ferré plus frisés, mais, bon, cette remarque n'engage que moi. Bravo pour tes créations.

Guillaume Néel a dit…

Par temps humide, il était victime de frisotis.
Selon les sources que j'ai glané, de temps en temps, il était frisé, quelques fois il avait les cheveux raides ou tout juste ondulés.
En tout cas il m'a donné beaucoup de mal.

Rechercher dans ce blog