vendredi 29 janvier 2010

J.D. Salinger



Il s'est enfin envolé de sa cage, dans laquelle il vivait reclus
depuis près de 50 ans, de plein gré.

L’un des thèmes majeurs de Salinger était l'adolescence avec ses perturbations et son désenchantement devant la perte irrémédiable de l'innocence de l'enfance.
Je ne pouvais que lui tendre ce petit hommage, étant touché moi-même puisqu'étant un adolescent perturbé et attardé à mes moments perdus que je ne retrouve d'ailleurs jamais.
Son roman phare : "L'Attrape-cœurs" (titre original : "The Catcher in the Rye").

L'un des thèmes majeurs de sa lingère était le lavage à sec et sans javel
(mais ici ce n'est guère important).

Sa dernière sortie et interview officielle, coupant quelques heures durant son mutisme médiatique, concernait le dernier volet cinématographique de Terminator.
Peut-être qu'avant de partir par la petite porte, a-t-il laché un :
"I'll be back !", juste comme ça, pour le fun ?!

2 commentaires:

Thierry a dit…

Outre la poésie et la légèreté du dessin, tu as réalisé là une magnifique caricature de Salinger. Où l'on peut, même avec un sourire, rendre un bel hommage à quelqu'un sans nuir à son talent.

Guillaume Néel a dit…

Jamais je ne me permettrais de nuire à quiconque. J'essaie juste de déployer ou d'accentuer ce que sont les gens. Si d'aventure certain travaux venait à mettre mal au point un individu, ce ne serait que parce que cette personne joue déjà contre elle-même.
Merci pour tous ces compliments Thierry, car provenant de toi, ils valent de l'or.

Rechercher dans ce blog