mardi 8 février 2011

Tommy Lee Jones


(Stylo bille, encre de chine et beaucoup de ratés)


(recherche aquarelle formes,lumières, minimisation des détails)

J'ai profité du Concours Caricatura Showdown 3000 pour travailler ce visage qui me faisait envie depuis longtemps mais dont je ne prenais pas le temps de le faire correctement.
Il n'est vraiment pas facile tant on peut se perdre dans les détails.

Allez découvrir aussi la version de Maester, de Thierry Coquelet, et de Theb.

8 commentaires:

Elisabeth a dit…

oh que je l'aime bien cet acteur ! Punaise il est génial ! les yeux, les rides... même la recherche à l'aquarelle est plus que sympa. mais le résultat au stylo bille est fantastique ! (je file le lien à une accro du monsieur, elle en sera ravie).

Guillaume Néel a dit…

Et bien merci pour ton enthousiasme Elisabeth, car il me fait très plaisir. Il faut dire que j'ai bien souffert pour le réaliser et que sur le concours, il y en a de très très bons qui me donnaient envie de cacher.

BODARD a dit…

Beau résultat, Guillaume, bravo !

Guillaume Néel a dit…

Par la souffrance, comme beaucoup de mes travaux en ce moment.
Merci Mon ami Christophe.

Elisabeth a dit…

Mmm avec ton talent, si toi tu en arrives à avoir envie de te cacher et bien moi c'est celui de m'enterrer ;)

Guillaume Néel a dit…

Voilà qui serait non plus une douce folie mais une grande perte. Qui c'est qui me dessinerait alors mes études favorites de "Game of Thrones" au point d'avoir très envie de voir enfin cette série ?
En tout cas merci pour ce compliment, ton soutien me fait très plaisir.

Thierry a dit…

Tes recherches sont très pertinentes, et le plus grand des deux dessins postés dans ton billet est remarquable d'intensité dramatique. Tu l'as bien mieux cerné que moi. Je m'incline, cher Guillaume.

Guillaume Néel a dit…

Je dois dire que j'ai beaucoup souffert pour obtenir ce résultat (qui contient d'ailleurs quelques maladresse (regard un peu vide, joue droite un peu trop creuse…). N'étant pas satisfait de bons nombres de mes croquis car trop près ou influencer par ce qui avait déjà été fait ou parce que trop éloigné en ressemblance ou en personnalité de l'acteur, j'ai bataillé et mis souvent le genou à terre.
Perso, j'ai été très marqué par ton premier croquis avec une déformation et une prise de risque incroyable qui m'avait littéralement conquis.
Quant à ta version fini, elle est d'une justesse technique ahurissante (comme toujours).
Tu comprendras que j'accepte donc ton compliment que pour mieux te le retourner.

Rechercher dans ce blog