lundi 30 novembre 2009

Rendre à César ce qui appartient à César


Force est d'admettre que selon des sources photographiques nouvelles, la ressemblance de cet illustre auteur et illustrateur de BD, au style si trempé, n'était pas suffisamment rendu et retranscrite sur un précédent poste ("Arroseurs arrosés"). J'espère que l'on remarquera que j'ai affiné mon étude et que la noblesse des traits du Maître sont rendu par la petite fleur de lys sur la chemise bleu. Oui, je sais que c'est un peu juste comme hommage, mais je suis parti d'une photo prise à 7h00 du mat ne mettant pas en valeur ses meilleurs atours et atouts.

2 commentaires:

Thierry a dit…

"Tel un chat, je vois que tu sais parfaitement retomber sur tes pattes !", fait l'un.
"C'est bien à ses arts que tu as rendu hommage, si j'en juge le contenu de sa poche", fait l'autre.
Cette caricature est effectivement plus convaincante que la précédente. En trois mots : très beau travail !

Guillaume Néel a dit…

Si j'étais un chat, je serais plutôt un Sylvestre. Pas pour le Titi, mais plus pour la malchance et la maladresse. Je retombe parfaitement sur mes pattes... en l'air. Et pattes à tracas.
La première version étant de tête, comme pour Charles, l'imprécision, n'en était que logique. Ici, j'ai pu bénéficier de sources travaillables.
Ma plus grosse difficulté, était de ne pas me rapprocher de son auto-caricature.

Rechercher dans ce blog