lundi 19 décembre 2011

The Artist - n°2

Peinture numérique - Photoshop

8 commentaires:

Elisabeth a dit…

Waouh! c'est beau ! très beau même.

J-L Overney a dit…

Superbe! Je n'ai pas encore vu le film mais tu me fais envie.
Bravo pour le tout mais surtout pour l'éclairage, whaow!
Chapeau l'artiste!
sureenat

Guillaume Néel a dit…

Elisabeth> Merci Elisabeth, c'est gentil ! très gentil même.

J-L Overney> Je n'ai pas encore vu le film non plus, mais j'en ai très envie.
Merci pou ton commentaire, même si je dois beaucoup à l'affiche elle-même.

BOD' a dit…

Tu as su travailler la lumière et l'ambiance, ce qui est déjà remarquable. Si on y ajoute la difficulté d'y adjoindre des caricatures (exercice ô combien difficile), tes deux derniers posts rélèvent - à mes yeux - de l'exploit.

Guillaume Néel a dit…

Bod' > Et bien merci mon Ami… Je suis très touché.
Je ne sais quoi répondre à un tel compliments, si ce n'est que l'ambiance, je ne l'ai pas créé mais juste essayé de la rendre à l'identique de mes sources, et qu'il y a bien des éléments sur la caricature elle même que je modifierai bien, si je trouvais du temps (syndrome d'insatisfaction quand tu nous tiens ;), je sais que tu me comprends).

Thierry a dit…

Quelle ambiance dans cette peinture ! La qualité du noir et blanc est sublime et le traitement caricatural des comédiens est audacieux jusque dans le contraste produit par les deux profils (le grand nez de Dujardin, le petit nez retroussé de Béjo...). C'est particulièrement bien vu. Il y a quelque chose de palpable, une épaisseur charnelle qui me plaît beaucoup.
Bravo, Guillaume.

♥AMBre a dit…

J'ai attendu ce jour, le premier de l'année, pour saluer l'Artiste, car ici et juste avant c'est de toi qu'il s'agit !

Merci pour tes voeux, reçois encore les miens, sincères et amicaux.

Tes derniers posts sont la promesse de dessins à venir, longuement réfléchis, soigneusement travaillés, et surprenants à chaque fois.
Alors, j'attends... Vive la caricature en 2012 !
Bises, cher Guillaume, et encore bravo.

Guillaume Néel a dit…

Thierry > Merci beaucoup Thierry.
Je n'avais pas relevé l'asymétrie entre les profil des deux personnages, j'avais juste veillé à garder cette ligne bien net entre le départ du front de Jean, l'arrête de son nez se prolongeant dans la ligne de cou de Bérénice. D'ailleurs, je ne suis pas très content du nez que j'ai fait à Dujardin.

AMBre > Merci d'avoir attendu et d'être revenu. Tes compliments me touchent, j'essaierai de tendre vers cette hauteur.

Rechercher dans ce blog