jeudi 10 novembre 2011

Tout nu dans ma serviette…

6 commentaires:

Thierry a dit…

Cette présentation inhabituelle du grand Jacques est bien dans l'esprit de la chanson dont tu t'es inspiré. C'est drôle, sacarstique et tout aussi troublant tant son regard paraît désespéré. Bravo, Guillaume.

Guillaume Néel a dit…

Le Chanteur ou plus exactement l’interprète de génie m'a très très vite marqué, dés tout petit (4-5 ans).
Il est selon moi une icône des p'tites gens et ils sait vomir leurs émotions comme personne n'a su et ne le saura.
Sa chanson "Au suivant" me donne toujours la chair de poule alors que je l'écoute pas loin d'une fois par semaine.
"…drôle, sacarstique et tout aussi troublant … paraît désespéré…" dixit ton commentaire résume l'intégralité de ses tours de chant.
C'est quelque chose de très récurrent chez les gens du Nord; La Télé (Groland…) et le Ciné (C'est arrivé près de chez vous…) en sont aussi révélateur.

AMBre a dit…

Le strict minimum pour effet avec un résultat grandiose et tellement respectueux pour le Grand Jacques, irremplaçable même s'il laisse élégamment la place aux suivants.
Je retire mon gant (de toilette) pour te serrer la main avec dignité.
PS : on dirait que tu as encore amélioré mon bandeau "AMBre", je le trouve encore plus beau chez toi ! Bises, Guillaume.

J-L Overney a dit…

Tout a été dit, donc je te félicite simplement pour ce magnifique dessin d'une de mes trois idoles : Brassens, Brel et Alice Cooper. Le pire c'est que c'est vrai.
A bientôt.

Guillaume Néel a dit…

AMBRE > Je ne pouvais pas faire de fioriture avec un personnage de cette trempe, ça n'aurait pas collé. Merci de ton soutien constant.
Pour ton onglet, c'est le fond noir qui fait tout, je n'y suis pour rien.
Enfin, je n'oublie pas nos petites bêtises, je t'enverrai quelques travaux sous peu. Bises.

J-L Overney > Que voilà trois belles idoles. Les suivant apparaitront surement un jour par ici. Merci à toi.

Elisabeth a dit…

Pliant et excellent !

Rechercher dans ce blog