mardi 15 mars 2011

Vu par Moa



(croquis - crayon noir et aquarelle)

8 commentaires:

BODARD a dit…

Comme je te l'écrivais y'a deux heures, je te trouve assez dur avec ton visage de jeune premier, eh, eh.

Guillaume Néel a dit…

C'est mon côté pile ;)

Elisabeth a dit…

Ah Moa, enfin... Toi. Verra-t-on le côté face ? En tout cas il est très bien ce côté pile ;)

Guillaume Néel a dit…

le côté face est celui travaillé par Thierry.
Surement que viendra la Tranche un jour.

AMBre a dit…

Ah ben moi j'aime le tournedos (heu juste l'idée car je n'y touche pas !!)et je sais que derrière ce visage que tu as volontairement assombri, il y a aussi un sourire qui me fait très plaisir, surtout quand il s'adresse à moi ! Mais c'est vrai que chacun de nous ne montre pas toujours et à n'importe qui ce qu'il a envie de partager.

Guillaume Néel a dit…

Tu as bien raison d'autant que les gribouilleux ont tendance a en exprimer plus par leur crayon que par leur corps.
Parce que c'est toi, je te fais mon plus beau sourire.
T'es prête ?...
:)

Thierry a dit…

Les caricatures sont faites pour exprimer certaines facettes des modèles dessinés, et je trouve qu'il est intéressant de pouvoir ainsi en apprécier la diversité. Ton auto-caricature montre, avec une pointe de gravité, une vie intérieure dense à laquelle, quoi qu'on fasse, nous n'avons pas accès. Tu t'es dessiné en portant sur toi un regard volontairement tourné en dedans, sensible et magnifique.

Guillaume Néel a dit…

Effectivement je n'avais pas considéré que j'avais pu traduire ce que j'ai en moi.
J'explique souvent en animations que c'est un travail très subjectif, mais aussi où le croqueur est souvent très empathique.
Je ressens souvent les tensions ou angoisses de ceux que je croque en direct (sans en connaitre toujours les raisons), ce qui se répercute sur le dessin, si je n'y fait pas attention. Je n'avais pas pensé que c'était valable également en auto-caricature. Merci Thierry pour cette nouvelle ouverture.

Rechercher dans ce blog